Cailles Books

Bienvenue sur mon blog littéraire

  • Accueil
  • > Un Goncourt 2009 discutable

7 mars, 2010

Un Goncourt 2009 discutable

Classé dans : — karinecauwel @ 22:31

Un Goncourt 2009 discutable

Marie Ndiaye,

Trois femmes puissantes

 

Pour ma 1ère critique, j’ai décidé d’être honnête avec vous et de ne pas choisir mon livre préféré du moment mais bien le dernier roman que j’ai lu : LE Goncourt 2009 ! J’avais hâte de commencer ce roman car j’avais beaucoup apprécié Rosie Carpe (écrit il y a quelques années) et le Goncourt 2008 (Singué Sabour) m’avait plu, sauf la fin ! Bref, j’attendais beaucoup de ce roman : style travaillé et thèmes féministes au rendez-vous, a priori. Mais quelle ne fut pas ma déception ! Car, dès les premières lignes, le style ampoulé et ronflant de Marie Ndiaye m’empêchait de rentrer dans son univers tant j’étais concentrée à déchiffrer les phrases alambiquées, si richement ornées d’adjectifs et d’adverbes inutiles et d’effets de style sans intérêt si ce n’est se regarder écrire ! Lisez le 1er paragraphe et vous comprendrez…

Néanmoins, je dois avouer que j’ai finalement apprécié la deuxième partie de la première nouvelle (car il s’agit en réalité de 3 nouvelles de qualité inégale, et non d’un roman, contrairement à ce que voudrait nous faire croire l’éditeur…) : une fois que les « mystères » familiaux sont levés, l’auteur s’attache davantage à l’analyse des sentiments de Norah, à ses déchirements et ses contradictions, et là on y croit, enfin !

La deuxième nouvelle, sur le personnage de Fanta, m’est tombée des mains : je ne suis pas du tout entrée ni dans l’histoire (peu compréhensible) ni dans le style : cette fois l’écriture est trop « distante » des personnages, pour moi désincarnés.

En revanche, je me suis réconciliéé et réconfortée avec la 3ème nouvelle sur Khady Demba. A mon avis, il ne faut lire que cette nouvelle qui est très forte. Le parcours de cette fille et son destin sont terribles. Sans s’identifier à elle, on parvient tout de même à s’attacher à cette jeune femme et on souffre avec elle. Mais la fin m’est apparue facile et donc très décevante. Dommage !

Bref, un Goncourt 2009 discutable et contournable.

2 réponses à “Un Goncourt 2009 discutable”

  1. Aurélie Perdriau dit :

    Bonjour!
    Eh bien, ça commence bien, avec donc un livre « à ne pas lire absolument » (ça tombe bien, car je n’ai pas beaucoup de temps pour lire en ce moment!!!).
    J’en profite pour souhaiter longue vie et succès à ce blog…que je trouve très réussi pour son lancement.
    Et j’attends avec impatience la critique du coup de coeur..
    Aurélie

  2. Raphaël Perdriau dit :

    Hello cousine,
    Super ce blogue ! J’adore ta façon de présenter un livre, pas du tout prétentieuse mais toujours avec une pointe d’humour. Moi, je lis Russel Banks en ce moment, American Darling. Intense ! Entre deux cours de français, à la bibliothèque du Centre culturel francophone de Vancouver, où je travaille depuis quelques années, je me suis mis à relire également Le mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux. Au-delà de l’intrigue, captivante, le livre offre une réflexion très intéressante sur le métier de journaliste et le langage.
    J’attends moi aussi avec impatience la suite des aventures de Cailles Books !

Laisser un commentaire

 

lane8joe |
livremania2 |
Tournai la Page |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | maud99
| les abeilles
| riquetalahouppe